Auteur Sujet: [PHOTO] Les types de flous ... et leurs remèdes  (Lu 1432 fois)

sw686

  • Invité
[PHOTO] Les types de flous ... et leurs remèdes
« le: 05 janv. 2009, 16:18:50 pm »
Qui ne s'est pas un jour énervé devant une photographie censée être "bonne" et qui s'est avérée floue ?  :grrr:

Il existe en fait QUATRE grands types de flous, chacun avec ses remèdes particuliers.

Le "FLOU TOTAL" :


Le télémètre de l'appareil photo n'a pas réussi à faire la mise au point ... sur aucun des composants de l'image :-\
L'ensemble de l'image est flou, sans effet de "filé" (ce qui a contrario démontrerait un "flou de bougé").

Ceci est en général dû :
- soit à une luminosité trop faible, qui a gêné le télémètre pour son calcul de distance,
- soit à un contraste du sujet trop faible (un télémètre a du mal à calculer la distance -faire la mise au point- sur un sujet peu contrasté, uni, peu lumineux ou aux motifs répétitifs).

Actions correctrices :
1- Augmenter la luminosité par tout artifice adéquat : lampe de bureau, lampadaire halogène, rideaux tirés, etc ...
2- Légèrement modifier l'angle de prise de vue (avec une photo numérique, le recadrage est aisé) afin que le télémètre puisse "viser" sur un motif suffisamment complexe et contrasté



Le "FLOU DE MISE AU POINT" :


Ici, le sujet principal est flou, mais un autre composant du cliché est net (ici les coussins de l'arrière-plan) ... la mise au point a donc été réalisée sur le "mauvais" sujet.

Actions correctrices :
1- si l'appareil en est doté, privilégier une mise au point sur une zone fixe, en l'occurrence sur le centre de la visée,
2- dans le cas contraire, s'assurer à chaque prise de vue, que la mise au point est effectuée sur le sujet principal : en général, un/des rectangle(s) vert(s) symbolisent les endroits où la mise au point est réalisée, quand le déclencheur est enfoncé à mi-course.



Le "FLOU DE BOUGÉ DE L'APPAREIL" :


C'est l'APN qui a bougé pendant la prise de vue : l'effet de "filé" est là pour le prouver, tandis que tous les composants de la photos sont affectés du même problème.

Cela peut être dû soit à un manque de luminosité ambiante, soit à une instabilité du photographe; dans ce dernier cas, il faut savoir qu'une vitesse d'obturation de 1/60ème de seconde est un minimum pour un photographe amateur; un professionnel arrivera à maintenir son appareil immobile jusqu'à 1/30è ou même 1/15è ... mais en-dessous c'est impossible.

Actions correctrices :
1- Acquérir une meilleure stabilité, notamment en bloquant les coudes contre la poitrine; ou bien utiliser un trépied ou un moyen mécanique pour stabiliser l'appareil
2- Si la vitesse d'obturation basse est dû à une luminosité ambiante trop faible, augmenter celle-ci, ou bien augmenter la "Sensibilité ISO" de la pellicule virtuelle : 200, 400, 800 ISO ... Cela aura pour effet d'augmenter la granulosité de la photo, donc sera néfaste aux agrandissements, mais au moins ce sera net



Le "FLOU DE BOUGÉ DU SUJET" :


Ici, tout est tout beau tou bien tout net ... sauf le sujet principal : c'est lui qui a bougé  :grrr:

On peut éventuellement augmenter la luminosité ambiante pour augmenter la vitesse d'obturation ... mais cela ne sera certainement pas suffisant !

Action correctrice :
trouver une astuce pour éviter que le sujet ne bouge : dans le cas d'un rat, lui offrir une friandise par exemple.

(ou bien, dans le cas du sujet ici montré en exemple : une bonne bouteille de Château Latour  :mdr: )

Laurent.