Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

Rat Behavior and Biology : Rats fléchés et mégacôlon

Aller à : Navigation, rechercher
Pourquoi certains rats sont-ils fléchés et atteints de mégacôlon ?
(http://www.ratbehavior.org/megacolon.htm)


Auteur original : Anne Hanson (11 août 2005)
Traduction : Cécile Voisin (3 janvier 2011)
Correction : Charlotte Dumartin et Estelle Deyrieux
Retouche d'image : Nastasia Garsia Morais


Certains rats, principalement ceux étant fléchés, ayant les flancs blancs ou des yeux vairons, développent une maladie mortelle nommée mégacôlon. Les rats atteints de mégacôlon ne peuvent pas déféquer. Peu à peu, les excréments reculent dans le côlon, faisant gonfler le ventre et entraînant la mort. On rencontre aussi le mégacôlon chez les humains, où il est appelé maladie de Hirschsprung.

Une question fréquemment posée est : pourquoi le mégacôlon chez les rats semble-t-il être associé aux zones de pigments blancs ? J'ai effectué quelques lectures sur le sujet et ai trouvé la réponse. Cela est lié à une voie de développement courante étant défectueuse.

Chez l'embryon, les cellules neurales voient le jour dans une bande située le long du dos (appelée crête neurale) puis migrent vers le reste du corps lors du développement (fig. 1). Les cellules pigmentaires sont en fait un sous-ensemble de ces cellules neurales. Beaucoup de cellules neurales effectuent cette migration, tout comme celles qui créent les nerfs du côlon et celles qui vont dans l'oreille interne.


Si cette migration de cellule est retardée, certaines cellules peuvent ne pas atteindre leur destination. Ainsi, il peut y avoir des zones dépigmentées (blanches) sur le corps, particulièrement les zones éloignées du dos comme la tête, l'iris, les pattes, le ventre, le bout de la queue et ainsi de suite (fig. 2) bien que la dépigmentation puisse aussi être étendue.

Un retard dans le migration des cellules neurales peut entraîner une absence de nerfs à l'extrémité du côlon, ce qui signifie que l'animal ne peut pas contrôler correctement son côlon, entraînant ainsi le mégacôlon.

Les cellules de la crête neurale migrent vers l'oreille interne, où elles jouent un rôle important pour l'ouïe. C'est pourquoi une mutation dans la migration des cellules peut parfois entraîner des tâches blanches et une surdité (comme chez les chiens et les chats).

La migration des cellules est un procédé complexe comportant de nombreuses étapes, et beaucoup de raisons peuvent entraîner son dysfonctionnement. Par exemple, les cellules migrantes suivent les "panneaux indicateurs" moléculaires qui leurs disent où aller dans le corps. Une mutation de ces panneaux, ou dans les récepteurs des cellules migrantes qui sont supposés "lire" les panneaux, peut affecter la migration.

Les rats ne sont pas les seuls animaux chez qui des mutations dans le processus de migration des cellules aboutissent à une absence de pigments et à des problèmes de côlon et d'audition. De nombreux autres animaux connaissent aussi ces mutations, et chaque mutation entraîne différentes constellations de symptômes liés : du rat fléché ou aux yeux vairons avec un mégacôlon, au poulain blanc atteint de mégacôlon (appelé syndrome létal du poulain blanc), en passant par les humains avec une mèche blanche, des yeux vairons, une surdité et un mégacôlon (appelé Waardenburg de type 4 ou Shah-Waardenburg), les furets sourds à tête blanche (aussi appelés Waardenburg), ou encore les chiens et chats à la fourrure blanche et avec une surdité (comme beaucoup de dalmatiens). Tout cela résulte de mutations dans le procédé migratoire des cellules venant de la crête neurale durant l'embryogenèse.

Les mutations découvertes chez ces différentes espèces ne sont pas des mutations identiques, et la même espèce peut avoir différentes sortes de mutations affectant cette voie de développement, mais elles affectent toutes le même procédé sous-jacent.

Notons cependant que le mégacôlon peut être causé par d'autres facteurs (par exemple Lipman et al. 1998). Tous les rats fléchés n'ont pas de mégacôlon et on trouve aussi le mégacôlon chez des rats non-fléchés.

Si cela vous a plu et que vous voulez en savoir plus, voici plus de détails sur les mutations dans la migration des cellules pigmentaires.