Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

Rat Behavior and Biology : Les morsures des rats sont-elles sèches ?

Aller à : Navigation, rechercher
Les morsures des rats sont-elles sèches ?
(http://www.ratbehavior.org/DryBite.htm)


Auteur original : Anne Hanson (5 octobre 2005)
Traduction : Cécile Voisin (20 juin 2011)
Correction : Charlotte Dumartin, Estelle Deyrieux et Laura De Paepe


Sommaire

Qu'est-ce qu'une morsure sèche ?

Pour les amateurs de rats, une "morsure sèche" est une morsure sans salive.

On pense que les morsures de rats sont sèches car leurs incisives sont si loin à l'avant de la gueule qu'elles ne sont pas enduites de salive. Ainsi, on pense que les rats sont incapables de transmettre des maladies contenues dans la salive.

L'hypothèse de la morsure sèche est généralement mentionnée lorsque l'on parle de transmission de la rage : on pense que les rats sont incapables de transmettre la rage (une maladie contenue dans la salive) à cause de leurs morsures sèches.

Les morsures des rats sont-elles sèches ?

Non. L'idée selon laquelle les morsures des rats sont sèches est un mythe. Les morsures des rats sont humides et peuvent transmettre des maladies contenues dans la salive. Voici les preuves :

Les rats transmettent de la salive lorsqu'ils mordent

Wong et al. (1984) rapportent le cas d'un patient qui a développé un gonflement autour de la zone d'une morsure de rat. Plus tard, des tests allergiques sur la peau du patient ont démontré que sa peau faisait une allergie rare à la salive de rat et aux produits chimiques se trouvant dans la salive du rat l'ayant mordu. Ces tests allergiques prouvent que la morsure du rat a transmis de la salive au patient.

Les rats peuvent transmettre des maladies contenues dans la salive

Les maladies contenues dans la salive transmises par les morsures des rats incluent la fièvre par morsure de rat (Downing et al. 2001, Graves et Janda 2001, Grude 2001, Schuurman et al. 1998, Hagelskjaer et al. 1998, Hockman et al. 2000, Weber 1982), la variole du rat/variole bovine (Marennnikova et al 1988, Postma et al. 1991), et extrêmement rarement la rage.

La rage des rats est très rare et n'a jamais été rapportée aux États-Unis. Cependant, un petit nombre de cas de rage par morsure de rat ont été répertoriés en Pologne (Zmudziñski et Smreczak 1995, décrit dans Wincewicz 2002), en Israël (Gdalevich et al. 2000), en Thaïlande (Kamoltham et al. 2002) et au Surinam (Verlinde et al 1975).

Contracter l'une de ces maladies par une morsure de rat est rare, mais le fait que cela puisse arriver prouve que les rats peuvent transmettre des maladies contenues dans la salive.

D'autres animaux avec des incisives en avant transmettent des maladies contenues dans la salive

Si des incisives placées vers l'avant rendaient les morsures sèches, alors les morsures d'autres espèces avec des incisives en avant (e.g. autres espèces de rongeurs, lapins) devraient aussi être sèches et devraient aussi être incapables de transmettre des maladies contenues dans la salive ou de causer des réactions allergiques à leur salive chez les humains.

Cependant, d'autres espèces de rongeurs et de lapins ont déjà transmis des maladies par leur salive. Par exemple, les marmottes d'Amérique et les lapins (e.g. Childs et al. 1997, Moro et al. 1991), les écureuils (e.g. Magee et al. 1989, Olson et al. 1988) et les chiens de prairie (Alcala-Minagorre et al. 2004) transmettent des maladies contenues dans la salive. Des morsures de hamster et de chien de prairie ont déjà causé des anaphylaxies à cause des allergènes contenus dans leurs salives (Lim et al. 2004, Onaka et al. 2004).

Conclusion

Les morsures des rats ne sont pas sèches : ils peuvent transmettre de la salive lorsqu'ils mordent. Les rats peuvent donc transmettre des maladies contenues dans la salive. Ces maladies sont rares, mais le fait qu'elles soient transmises réfute l'hypothèse de la morsure sèche.

Étant donné que l'hypothèse de la morsure sèche est généralement soulevée dans un contexte de transmission de la rage, notez que presque aucun rat ne porte cette maladie et que les rats ne sont pas considérés comme des vecteurs sérieux. La transmission de la rage par les rats est extrêmement rare, non pas parce que les morsures des rats sont sèches, mais parce qu'ils ne portent quasiment jamais la rage, sûrement parce que les rats ne survivent pas à une attaque d'animal enragé.

Pour finir, le terme morsure sèche est un terme existant. Il fait référence non pas à une morsure sans salive mais à une morsure sans venin d'un animal venimeux tel qu'un serpent à sonnette ou une araignée.