Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

Rat Behavior and Biology : La rigidité cadavérique du rat

Aller à : Navigation, rechercher
La rigidité cadavérique du rat
(http://www.ratbehavior.org/RigorMortis.htm)


Auteur original : Anne Hanson (15 mars 2007)
Traduction : Cécile Voisin (16 décembre 2010)
Correction : Charlotte Dumartin et Estelle Deyrieux

Qu'est-ce que la rigidité cadavérique ?

La rigidité cadavérique est le durcissement des muscles après la mort.

Voici ce qui arrive. Dans les muscles vivants comme dans les muscles morts, du calcium diffuse à travers les membranes des fibres musculaires, et une fois à l'intérieur, entraîne la contraction musculaire. Les muscles vivants peuvent transporter du calcium à l'extérieur des parois des fibres, et ainsi décontracter les muscles. Pomper le calcium vers l'extérieur demande de l'énergie cellulaire (ATP). Les muscles morts peuvent pomper vers l'extérieur jusqu'à ce qu'ils n'aient plus d'énergie. Une fois que le muscle mort n'a plus de réserve d'énergie, il ne peut plus faire sortir le calcium. Par conséquent, il reste contracté. C'est cela que l'on appelle rigidité cadavérique. Progressivement, le muscle mort se contracte, jusqu'à devenir vraiment tendu.

Finalement, le muscle mort commence à se décomposer : les fibres commencent à se désagréger, et les muscles redeviennent graduellement souples (à ce stade, on dit que la rigidité cadavérique est "résolue"). Tout ce procédé n'a lieu qu'une seule fois, il n'y a pas de seconde rigidité cadavérique, étant donné que les muscles ont commencé à se décomposer et ne peuvent plus se contracter.

Combien de temps cela prend-il ?

Le rythme de la rigidité cadavérique est assez variable et dépend du contexte (e.g. température) et des conditions de l'animal (e.g. la situation métabolique ou la raison de sa mort). Par exemple, la rigidité cadavérique se déclare plus tôt quand il fait chaud (37° C) que quand il fait froid (25° C).

En tout cas, voici quelques nombres approximatifs. Krompecher (1981) a étudié la rigidité cadavérique chez les rats selon différentes températures :

  • A 37° C (98° F) la rigidité était complète 3 heures après la mort, et était résolue 6 heures après la mort.
  • A 24° C (75° F) la rigidité était complète 5 heures après la mort, et était résolue 16 heures après la mort.
  • A 6° C (42° F) la rigidité était complète de 48 à 60 heures après la mort, et était résolue 168 heures après la mort.


Lecture complémentaire : Quels sont les cause de la rigidité cadavérique ?