Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

Le rat domestique

Aller à : Navigation, rechercher

Du « rat baiting » à l'animal de compagnie :

La domestication du rat remonterait au XIXème siècle en Angleterre et en Europe de l'ouest grâce à un jeu très célèbre de l'époque nommé « rat baiting ». Le but du jeu était simple : dans une fosse (dite « rat pit »)un chien devait tuer le plus de rats en un temps imparti. Les spectateurs pariaient beaucoup d'argent sur les prouesses du chien. Il existait à l'époque plus de 70 fosses à rat rien qu'à Londres. La loi de 1835 contra la cruauté envers les animaux n'a pas interdit cette pratique. Le 22 avril 1823, Billy, un chien ratier descendant d'une longue lignée de chiens de chasse a obtenu de le record en tuant 100 rats en 5 minutes et demie.

A la fin de l'ère Victorienne, probablement influencée par l'amour que ressentais la Reine envers les animaux, le « rat batiting » a perdu de sa popularité pour s'éteindre complètement. Le dernier promoteur de ce jeu fut arrêté à Leicester en 1912 et sévèrement puni.

Cependant, les premières bases de la domestication étaient posées avec ce que l'on suppose être l'obtention des premiers sujets albinos. Les éleveurs, curieux de ce phénomènes, les auraient conservés et élevés dans l'agrément plutôt que pour la fosse. Bientôt, une mutation non-agouti (noir) fait son apparition, puis ce que l'on nommera le modèle Hooded. Il a été rapidement admis que ces nouveaux rats mutants étaient plus doux et plus faciles à manipuler et les premières expériences d'élevages entreprises datent de 1880 par Crampe entre une femelle albinos et un mâle d'origine sauvage. Les rats albinos importés de l'Europe en Amérique (par le Dr Donaldson entre autres) et qui serraient le fondement de la race de laboratoire Wistar posséderaient le même patrimoine génétique et serraient donc descendants de ceux élevés par Crampe.


L'animal de laboratoire :

Nous l'avons vu, certaines races de laboratoire ont été instaurées par les tâtonnements curieux des promoteurs de « rat baiting ». Cependant, il n'a pas fallu attendre l'ère victorienne pour que le rat soit un modèle scientifique très prisé. L'expérimentation animale est une pratique très ancienne dont on retrouve des traces jusqu'à Aristote. Les traités sur les entrailles animales sont monnaie courante. Dans l'antiquité, les sacrifices religieux permettent aux prêtres d'acquérir un certain savoir de l'anatomie animale. Le ministère de l'agriculture des Etats-Unis a déclaré en 1994 que rats, souris et oiseaux ne méritaient pas le nom d'animal et n'étaient donc pas soumis aux lois sur la protection animale. L'expérimentation animale était donc chose aisée en Amérique et le rat fut avec la souris le modèle privilégié en raison de sa petite taille, de sa fécondité et de son moindre coût. Il existe actuellement plusieurs lignées de laboratoire telles que les Wistar, les Long-Evans ou les Sprague-Dawley.


Liens:

[1] Élevage américain d'animaux de laboratoire "Hilltop Lab Animals, Inc"

[2]Le "rat baiting"

[3] Étude de la domestication du rat par l'Univserité de Californie, par W.E. Castle