Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

L'épilepsie chez le rat

Aller à : Navigation, rechercher

L’épilepsie est un des principaux troubles neurologiques. La plupart du temps on ne connait pas la cause de l'épilepsie (=épilepsie essentielle).

Sommaire

Qu'est-ce que l'épilepsie ?

C'est un trouble chronique caractérisé par des crises convulsives. Ces crises sont dues à une hyperactivité neuronale du fait de décharges électriques causées par un dysfonctionnement. Ce dernier peut-être dû à des types de tumeurs, un accident vasculaire cérébral (AVC), une intoxication, une infection, être héréditaire, etc.

Normalement dans le cortex cérébral, les cellules excitatrices envoient des messages excitateurs aux cellules avec lesquelles elles communiquent grâce au glutamate. Les cellules inhibitrices transmettent des messages inhibiteurs grâce au GABA. Dans le cas d'un animal épileptique, les neurotransmetteurs (glutamate et GABA) ne sont plus en nombre équilibré à cause de la destruction de cellules ce qui entraîne une augmentation de l'activité cérébrale d'où de nouvelles crises.

Quelques types d'épilepsie

Il existe plusieurs types d'épilepsie dont (données à titre indicatif) :

  • L'épilepsie idiopathique a une prédisposition héréditaire et semble venir d'un mauvais fonctionnement des mécanismes inhibiteurs nécessaires à la régulation de l'activité cérébrale.
  • L'épilepsie partielle n'entraîne pas de perte de conscience et se manifeste généralement par un mal-être, des convulsions et contractions ciblées sur un membre ou un côté du corps. Les décharges électriques ne se manifestent que sur un zone précise du cortex cérébral.
  • L'épilepsie généralisée : les décharges ont lieu dans tout le cortex cérébral. La crise peut être ressentie plusieurs minutes avant de débuter: le rat peut stresser, tourner sur lui-même, mordre, chercher à sortir ou au contraire à se cacher, trembler...
  • L'épilepsie temporale : le rat semble perdu durant quelques secondes, chercher quelque chose de précis, renifle beaucoup dans le vide, il est "ailleurs".
  • L'épilepsie atonique : les muscles ne "répondent" plus et le rat tombe, incapable de mouvements coordonnés.
  • L'épilepsie bravaisienne : le rat a tout d'abord des mouvements désordonnés d'un membre puis les convulsions se propagent au reste du corps.

Les symptômes

Généralement, le rat se met à courir, peut tomber, se cogne, saute, peut mordre, être stressé, il perd connaissance, etc. C'est ce qu'on appelle la phase tonique.

Puis survient la phase clonique durant laquelle il a des convulsions, des contractions, des mouvements de la mâchoire, un relâchement musculaire, etc.

Finalement, la phase de récupération arrive durant laquelle le rat est plus ou moins inconscient, a une respiration forte, est mou, etc.

La crise en elle-même (phases tonique et clonique) dure généralement moins de deux minutes mais la phase de récupération peut durer plus d'une heure.

Le rat peut d'un coup perdre connaissance (syncope), avoir des contractions au niveau de la colonne vertébrale et des membres et/ou des mouvements désordonnés et ne restera "perdu" que quelques courtes minutes. Ces crises là dépassent rarement 5 minutes toutes phases confondues.

Lors des crises, le rat peut crier, uriner, déféquer, mouliner avec ses pattes avant et/ou arrières, tourner sur lui-même... et se blesser.

Il peut arriver qu'un animal ne fasse qu'une seule crise au cours de sa vie, sans raison apparente.

Que faire en cas de crise d'épilepsie ?

Quand un rat fait une crise, il faut le laisser au calme( éteindre les lumières, éviter les bruits, l'agitation, toute source de stress). Aménagez sa cage de manière à ce qu'il ne puisse pas tomber ou se blesser lors d'une crise. Lors de la crise, lui mettre un carton ou un tissu épais par-dessus pour qu'il soit "coupé" de l'extérieur et qu'il risque moins de se blesser. Il ne faut pas essayer de le prendre, de lui parler, de le toucher, etc. Laissez-le tranquille, vous risqueriez de le stresser d'avantage et de vous faire mordre. Un rat en crise, s'il mord, ne s'en rend pas compte et il peut s'avérer impossible de lui faire lâcher ce qu'il mord. Une fois qu'il est en phase de récupération, on peut le câliner pour le rassurer mais certains auront besoin de rester seuls.

Cependant, dans certains cas d'épilepsie, il faut au contraire stimuler le rat pour que la crise se stoppe mais ces cas-là sont bien plus rares et à moins d'essayer, on ne peut pas savoir si c'est le cas ou pas. Si oui, il faut parler doucement au rat et masser lentement la zone de la nuque.

Une fois le rat calmé, vérifiez qu'il ne se soit pas blessé (morsures à la langue, pattes, griffures, coups dans des objets, griffe arrachée, etc.).

Il est important de noter la durée de la crise, les mouvements faits ainsi que la fréquence entre chaque crise et ce qu'il venait de se passer lorsque le rat a fait une crise (éclairage, klaxon, chat, nouveau compagnon, réveil du rat, etc.).

Une crise d'épilepsie (hors phase de récupération) ne doit pas excéder 3 minutes. Si c'est le cas, il faut appeler un vétérinaire en urgence.

Comment soigner l'épilepsie ?

Il est important de soigner rapidement la cause de l'épilepsie si elle est connue ou les symptômes de l'épilepsie si la cause est inconnue. Malheureusement, il n'existe pas de traitement spécifique au rat donc on pare au mieux. Généralement, le vétérinaire prescrit un traitement à base de calmants qui mettent plus ou moins de temps à fonctionner. Des anti inflammatoires peuvent être administrés pour aider le rat à mieux supporter les crises (contractions musculaires, morsures, etc.) mais il ne faut pas en abuser.

Il faudra également retirer le(s) déclencheur(s) des crises de l'environnement du rat (ne plus faire tel bruit, baisser l'intensité de la lumière, interdire la pièce au chat/furet, etc.).