Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions

Citations concernant les rats

Aller à : Navigation, rechercher

« Si les rats pesaient 20 kilos, ils seraient les maîtres du monde » par Albert Einstein


« Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter. » par Fiodor Dostoïevski (Extrait de Les Démons)


« Les rats nous observent dans l'ombre de leurs égouts. Ils se lissent les moustaches de joie car ils n'ignorent pas que notre civilisation fermera bientôt son guichet » par Michel Dansel (Extrait de Nos frères les rats)


« A semer le pain aux souris on attire les rats. » par Cécile Chabot (Extrait d’ Et le cheval vert)


« Les dettes sont comme des rats sur un bateau sans chat... ça dévore un bateau en un rien de temps. » par Pierre Djada Lacroix (Extrait de La Troisième Marche)


« Branle-bas de nuit pour les rats, dans la ferme où le chat est jeune. » par Sigrid Undset (Extrait de Christine Lavransdatter)


« Un bon chien vaut mieux que deux kilos de rats. » par Boris Vian


« Je n'ai qu'une seule bonne qualité, c'est la persistante énergie des rats, qui rongeraient l'acier s'ils vivaient autant que les corbeaux. » par Honoré de Balzac


« L'astrologie est un cancer inventé par des rats rusés rongeant des ânes assez crédules pour croire qu'ils pourront être des lions. » par Serge Provencher (Extrait de Les Mémoires de Nestor)


« A force de voleter sans but précis, comme le fait une mouche, on finit toujours par rencontrer un rat mort ou une bouse de vache. » par Lao She (Extrait de Quatre Générations sous un même toit)


« On dit toujours que, lorsqu'un navire est sur le point de couler en pleine mer, les rats sentent le danger longtemps avant les hommes et se sauvent tous ensemble. Question : où peuvent-ils bien aller ? » par François Cavanna (Extrait de Le Saviez-vous ?)


« Il est faux de croire que l'échelle des craintes correspond à celle des dangers qui les inspirent. On peut avoir peur de ne pas dormir et nullement d'un duel sérieux, d'un rat et pas d'un lion. » par Marcel Proust (Extrait de Le Temps retrouvé)